Le rôle de la respiration est primordial dans la détente physique et la gestion des émotions.

Comment respirez-vous ?

Entre la première inspiration et le dernier souffle, notre respiration adopte diverses caractéristiques, de la respiration ventrale, ample et libre du nouveau né, à la respiration superficielle de l'adulte stressé qui s'efforce de « rentrer son ventre », entretenant ainsi diverses tensions dans son corps et son esprit.

La conscience du souffle constitue la base de tout travail énergétique.

Les messages sensoriels et émotionnels influencent continuellement les caractéristiques de la respiration.

La posture assise prolongée, le manque d'activité physique, et le stress, en perturbent le mouvement naturel.

Une respiration superficielle et trop rapide prendra place en priorité dans la partie haute du thorax, ce qui a pour effet d'en diminuer l'efficacité.

Le manque d'efficacité des mouvements respiratoires occasionne des difficultés de gestion de gestion des émotions qui à leur tour créent des désagréments physiques tels que maux de tête, crispations douloureuses du diaphragme, des épaules, ou de la nuque, constipation... etc

Conscience et entretien du déroulement naturel des mouvements respiratoires sont les premières étapes vers la détente et la gestion émotionnelle.

Autres bienfaits de la respiration profonde :

  • oxygénation du corps

  • évacuation de déchets gazeux

  • régularisation du rythme cardiaque

  • équilibre du système nerveux neurovégétatif

  • stimulation de la mémoire, de la concentration, de l'attention

  • massage interne des viscères abdominaux et stimulation de leurs fonctions

EXERCICE

Installé confortablement assis, posez vos mains sur votre ventre.

Vous pouvez pousser un profond soupir en laissant vos épaules se relâcher.

A chaque expiration, vos épaules se libèrent et votre corps se détend.

Vos épaules ne sont d’aucune utilité pour faire attirer l’air dans vos poumons.

Vous pouvez les délivrer de toute activité, les laisser se relâcher, un peu plus à chaque expiration...

A l’inspiration, votre diaphragme s’étirant vers le bas crée un appel d’air dans vos poumons et entraîne vers le bas les organes présents dans votre ventre.

C’est pourquoi votre ventre se soulève à l’inspiration.

Vous pouvez faciliter les mouvements de votre diaphragme en relâchant vos muscles abdominaux.

A chaque expiration, tout votre corps se détend, toujours plus, encore plus...

A l’inspiration, l’air afflue librement, votre ventre se détend, et vos épaules se reposent.

Prenez le temps d’observer votre souffle...

de ressentir le bien-être que cette conscience vous procure

Votre respiration se libère, se fait profonde, paisible.

Elle s’effectue de plus en plus facilement.

La caresse de votre souffle aère tout votre corps.

Les tensions se dissolvent en son vent léger.